Pourquoi et comment bien choisir son serveur web ?

comment bien choisir son serveur web
serveur web

Le choix d’un hébergement web fait partie des étapes obligatoires pour mettre son site web en ligne. Toutefois, beaucoup pensent que ça n’a rien de stratégique et c’est une très grosse erreur ! 

En effet, un mauvais choix d’hébergeur peut avoir un impact – entres autres – sur la vitesse de chargement des pages de votre site.  

Autant vous dire que l’investissement que vous mettez dans l’aspect fonctionnel de votre site peut se retrouver réduit à néant si vous négligez la partie du choix du serveur web. 

Chez MFM, c’est un problème que nous retrouvons souvent chez nos nouveaux clients qui souhaitent refaire leur site web, et c’est ce qui nous a poussé à rédiger cet article ! 

Serveur et hébergement web : définition et fonctionnement 

Dans le processus de création d’un site internet, il y a 3 choses essentielles :  

  • le choix d’un nom de domaine; 
  • la création du site
  • l’hébergement de ce dernier sur un serveur web. 

L’hébergement Web, c’est le fait de mettre à disposition un espace de stockage dans le but d’y héberger du contenu, comme un site internet. 

Cet hébergement est possible grâce aux serveurs web qui, connectés 24h/24 à internet, assurent la présence en ligne des contenus hébergés. 

data center et serveurs web
Voilà à quoi ressemble un data center de l’intérieur (source: Unsplash)

Aujourd’hui, les serveurs sont principalement rassemblés dans d’immenses data centers. On compterait 500 Hyper Data Centers dans le monde en 2021. 

Il existe 4 types d’hébergements principaux : 

  • Hébergement partagé / mutualisé : c’est l’hébergement “de base” proposé par les services d’hébergement. Ici, plusieurs sites web se partagent le même serveur et les ressources qui en découlent. C’est idéal pour démarrer dans le web ou pour des petits projets. 
  • Hébergement dédié : contrairement au précédent, le serveur dédié est exclusif à un seul client. Ainsi, le client bénéficie de 100% des possibilités de stockage et de la puissance de traitement proposée. C’est plus cher, mais c’est plus efficace. 
  • Hébergement VPS : C’est un compromis entre les deux hébergements précédents. Le serveur privé virtuel est un serveur virtualisé sur un serveur physique. 
  • Hébergement Cloud : Plus récent, l’hébergement Cloud permet d’accéder à un site web via le cloud. Le site n’est plus hébergé dans un seul serveur mais dans un réseau de serveur 
les types de serveurs web
Les 4 grandes familles d’hébergement web en image

Pour améliorer la performance d’un site, trop de professionnels misent tout sur l’UX et l’aspect technique de la structure du site. Et, la plupart du temps, le serveur web est choisi de façon assez aléatoire, “parce qu’il faut bien en choisir un”.  

GROSSE ERREUR. 

L’impact d’un mauvais choix de serveur sur votre site : lenteur et instabilité !

La performance de votre serveur web peut avoir un impact dramatique sur la performance de votre site à bien des égards ! 

Concrètement, la vitesse de chargement des pages désigne la durée pendant laquelle les pages ou le contenu multimédia sont téléchargés à partir des serveurs d’hébergement de site et affichés sur votre écran.  

Le temps de chargement est donc directement corrélé à la performance et à la vitesse de calcul du serveur concerné. 

Or, selon Google, la probabilité qu’un utilisateur quitte un site est de : 

  • 32 % si le temps de chargement du site est de 1 à 3 secondes. 
  • 90 % s’il est de 3 à 5 secondes. 
  • 106 % s’il est de 5 à 6 secondes. 
  • 123 % s’il est compris entre 6 à 10 secondes. 

D’ailleurs, nous avons créé un article pour vous aider à améliorer la vitesse de chargement de votre site web ! 

Alors, comment bien le choisir ? 

Il existe plusieurs points de vigilance à connaître avant de passer à l’acte quand on cherche un serveur web adapté à ses besoins.

Choisir le bon type d’hébergement 

  • Choisissez l’hébergement mutualisé si : votre besoin de stockage n’est pas très important et votre budget non-plus. Exemple : site vitrine, blog, etc. Toutefois, évitez d’aller au moins cher. 
  • Choisissez l’hébergement dédié si : vous avez des besoins en termes de stockage et de performance et que vous avez les compétences en interne pour gérer le serveur. C’est également beaucoup plus cher que l’hébergement mutualisé. 
  • Choisissez l’hébergement VPS si : votre entreprise a vocation à grossir rapidement ou à moyen terme, c’est la solution idéale. Exemple : un site e-commerce 
  • Choisissez l’hébergement cloud si : votre entreprise a vocation à grossir rapidement et que vous cherchez de la souplesse. 

Pensez “long terme” 

Votre activité a vocation à durer ? Alors votre serveur web aussi. Évitez don l’hébergement mutualisé très bon marché et n’hésitez pas à investir 5/10 € de plus par mois pour un hébergeur de confiance. 

Faire attention à l’uptime (temps de disponibilité) 

Le temps de disponibilité permet d’assurer le bon fonctionnement des services ou applications 7j/7 et 24h/24. C’est l’une des premières choses à laquelle il faut être attentif. Un bon hébergeur peut vous garantir un temps de disponibilité proche de 100%. 

Vérifiez bien ces informations avant de souscrire et n’hésitez pas à contacter le prestataire si l’information n’est pas disponible. 

Se renseigner sur le service client 

Le support technique peut s’avérer essentiel dans un environnement aussi technique que la gestion d’hébergement web. Avant de souscrire une offre, assurez-vous qu’elle comprend un accès au service client (si possible, 24h/24). 

Croyez-nous, vous aurez 1000 raisons de contactez le support de votre hébergeur. 

Choisir le serveur en fonction de la zone géographique de vos cibles 

Plus le serveur est proche de l’internaute qui déclenche la requête, plus le délai de réponse sera court. Le choix de la zone géographique de votre serveur peut donc être décisif. 

Par exemple, si vous évoluez dans un marché de niche et que vos cibles habitent majoritairement en Europe de l’Est, nous vous conseillons alors de travailler avec un hébergeur localisé en Europe de l’Est. 

Cela fera gagner de précieux dixièmes de secondes à vos cibles, voire plus. Et, comme vu plus, haut, cela peut faire la différence !


Vous souhaitez savoir où vous en êtes quant à la performance de votre site web ? Vous êtes au bon endroit ! Faites gratuitement un audit de performance de votre site web !