Les grandes étapes pour migrer son site web

étapes pour migrer son site web

Maintenant que vous savez comment procéder à la refonte de votre site web, il est temps de se pencher sur le sujet de la migration ! Opération délicate, elle peut être risquée si elle n’est pas correctement préparée et réalisée. En effet, le risque est par exemple d’endommager votre SEO, et donc de perdre du trafic. 

Plusieurs raisons peuvent pousser à migrer son site : l’hébergeur web actuel n’est plus adapté à vos besoins, les temps de chargement sont devenus trop lents, ou encore votre activité nécessite des fonctionnalités plus élaborées. Suivez le guide et découvrez les principales étapes à respecter pour réussir la migration d’un site web ! 

Etape 1 : La collecte et la sauvegarde des données  

Avant toute chose, assurez-vous de récupérer tous les accès nécessaires à la migration d’un site web. Voici les éléments concernés :  

  • La zone DNS de votre nom de domaine  
  • Le FTP (protocole de transfert de fichier)  
  • La base de données via le PHP 

Une fois ces accès collectés, vous pouvez procéder à la sauvegarde de tous les fichiers de votre site web, et les migrer de l’ancien vers le nouvel hébergeur. 

La base de données du site, qui contient l’intégralité de son contenu (articles, pages, photos, vidéos, etc..), représente la pièce maitresse de l’opération. Après avoir exporté les fichiers, il est nécessaire de créer et de paramétrer une nouvelle base de données dans l’hébergeur de destination, pour ensuite importer tout son contenu. 

Etape 2 : Configuration du nouvel espace d’hébergement

Une fois la première étape réalisée, votre site internet est enfin sauvegardé et vos données sont à l’abris. Il convient ensuite de configurer l’hébergeur de destination et de paramétrer le nouveau domaine, le PHP et tous les services liés à la sécurité.  

Etape 3 : Migration des données du site

Après avoir sauvegardé les fichiers nécessaires et la base de données, arrive enfin le moment de migrer l’ensemble des contenus du site internet vers le nouveau serveur. Il faut donc importer tous les fichiers sauvegardés et la base de données sur ce nouvel hébergeur. Dans cette étape, il est important que le serveur de destination présente la même configuration que celui d’origine, pour éviter toute instabilité.  

Etape 4 : Transfert de l’enregistrement DNS vers le nouvel hébergeur

Vous pouvez dès à présent transférer l’enregistrement DNS du domaine vers le nouvel hébergeur. En changeant d’hébergeur web, le serveur DNS change aussi. Il est impératif de réaliser son transfert puisqu’il indique aux utilisateurs et aux moteurs de recherches où se trouve le site. Sans cela, le site web ne pointera pas vers les bons serveurs DNS du nouvel hébergeur. Vos visiteurs ne seront donc pas dirigés au bon endroit. 

Etape 5 : Évaluation de la réussite de la migration

Pour achever la migration de votre site web, quelques dernières précautions sont à prendre. Afin de privilégier la sécurité du site, il faut modifier le fichier d’adresse (host) afin d’accéder directement au contenu hébergé par le nouveau serveur. De cette manière, vous serez le seul à voir les éventuelles erreurs qui se sont glissées pendant la migration, ce qui vous laissera du temps pour les corriger. 

Les bonnes pratiques de Benjamin Chojnowski, Développeur chez MFM Digital

Conserver l’ancien hébergeur

Après avoir migré votre site web, évitez de supprimer tout de suite l’ancien hébergeur. En cas de problème, conservez l’ancien quelques temps afin de s’assurer que le nouvel hébergeur soit totalement fonctionnel. Vous aurez également accès à tous les anciens fichiers en cas de besoin.  

Mettre le site en maintenance pendant le transfert des données 

Avant la migration d’un site, il faut sauvegarder toutes ces données pour ensuite les transférer sur le serveur de destination. Une bonne pratique est de mettre le site en maintenance le temps du transfert pour que les visiteurs n’y aient plus accès. Prenons le cas d’un site e-commerce : si un visiteur passe une commande au moment du transfert de la base de données vers le nouveau serveur, sa commande s’enregistrera dans la base de l’ancien serveur. Autant éviter ce type de désagréments à nos chers clients ! 

Chaque site internet est conçu différemment, possède sa propre architecture en fonction des technologies utilisées. Il se peut que certaines étapes supplémentaires s’ajoutent à celles décrites précédemment. Pour vous faciliter la tâche dans votre projet de migration de site internet, faites appel à MFM Digital ! Spécialisé en création de site internet, son expertise se concentre autour de WordPress depuis plus de 10 ans.